Rencontre du CIQ avec Mr Benkaci le Maire de quartier

Publié le par Ciq Encagnane

Du 19/06/2014

DOCUMENT DE SYNTHÈSE V1.1

A partir de remontées de certaines doléances d’habitants

(En sachant que le bureau avait commencé par le point 1, et espère avoir une réponse aux points a) à g))

M Moussa Benkaci reçoit et écoute avec intérêt la délégation du C.A. (C Beaux, O Bienaimé, G Flayols, JP Marciano)

Sur les points suivants

1-le marché :

a)il faudrait réserver la place R de Villeneuve uniquement aux seuls comestibles, face à

l’invasion depuis 2 ou 3 ans d’une quinzaine de stands de fripes à l’intérieur du marché des comestibles, (chaussettes entre poulets et pommes, soutien-gorges entre pommes et charcuterie, par exemple) , ce qui fait fuir petit à petit les clients de ce petit marché de comestibles.

si cette diversité là est un enrichissement, alors, il faut vite la laisser au marché des Prêcheurs ou a celui de la place de la mairie ;que les placiers se le disent !

b) et chasser bien sûr les fripes clandestines entre le Ligourès et la Sécurité sociale

Prévoir plus tard peut-être un espace couvert (une halle ?) et, sur ce sujet comme d’autres, utiliser la présentation des travaux des étudiants de l'IUT , même idéalisés, puisqu'ils ont notamment bossé sur la place

c)commencer à faire respecter les règlements de stationnement devant la sécurité sociale et la banque ;

combien de places autorisées ? 0 ;

combien de véhicules garés à chaque instant? 20 ;

combien de PV ? 0 !!

il y a le parking super U à disposition,

celui du Pasino qui pourrait être négocié ;

il Serait peut être possible de proposer à la mairie et/ou à la semepa de négocier provisoirement l’ex terrain des télécom av de Tubingen et F de Lesseps(privé certes, mais qu’il est relativement urgent de protéger d’une situation de squat par des groupes qui savent vite utiliser les friches industrielles) en temps que parking gardé de délestage pour un prix modique, cette solution permettant ensuite de verbaliser plus facilement les nombreuses voitures en stationnement illicite sur Encagnane ?

d)l'occasion d'évoquer le stationnement des camions qui
stationnent de plus en plus au milieu des étals , rendant difficile la circulation des piétons aux abords de la place

e)réserver aux forains leur emplacement initial , la contre-allée avenue de l'Europe entre la rue Général Leclerc et l'avenue du 8 mai,.

f) les jours de marché nettoyer aussi a la fin les trottoirs même devant super- u. et cacher la grosse benne

2-le stationnement : le quartier est en limite de la zone à parcmètres, près du centre et de la gare routière ; il est donc envahi de voitures ventouses passant plusieurs heures, la journée ou plus.

Beaucoup de voitures tournent longtemps en polluant dans le quartier cherchant uniquement une place.

Il faut trouver une solution pour rendre le stationnement plus aisé

La solution idéale n'existe pas; Mme le maire avait envisagé un moment l'installation d'un parking de dissuasion près du service des phares et balises ; mais le carrefour de McDonald's à la sortie de l'autoroute de Marseille est déjà saturé aux heures de pointe. Il faudrait peut être bien un jour y refaire un accès souterrain pour faciliter le passage des voitures

g)A venue de l’Europe, devant le commissariat, le stationnement sauvage et anarchique de jadis n’est pas encore revenu, sur aucun des 2 cotés ; pourvu que cela dure.par contre, le stationnement des bus bloquant une file, de l’avenue de l’Europe (ou Max Juvénal) continue, chauffeur arrêté en attente, sur la piste cyclable à hauteur du Pasino, ou devant l’église, ou parti pour acheter une pizza, ou pour retirer des sous au distributeur ou encore traficoter à la résidence des Facultés (ça, c’est pour les bus de l’aéroport) ou autre ;on se demande ou est l’intérêt des chaussées à 2 voies, ce qui nous coute très cher, quand une des 2 voies de circulation est bloquée en permanence aux heures de pointe ou non par des bus arrêtés « un instant », alors même que parfois, les emplacements réservés à l’attente dans la gare routière sont libres

points qui seront abordés lors de prochains rendez vous :

3-résidence des facultés : copropriété prévue initialement pour 500 étudiants, à cinq jours par semaine soit 2500 nuitées par semaine.

Aujourd'hui, 500 studios à une ou deux personne, sept jours par semaine soit 5000 nuitées, le double des prévisions initiales de l'architecte , d'ou

Problème d'insalubrité (eaux usées, ordures,.), Invasion de Blattes depuis plus de 10 ans, décharge à l'air libre rue Schweitzer

paupérisation extrême, présence de marchands de sommeil au milieu de petits copropriétaires honnêtes qui finissent par fuir

il y a en plus un problème de squats, ou des bandes font venir des immigrés clandestins de Tunisie, via l'Italie pour en faire des cambrioleurs (un membre du bureau a été victime de ces cambrioleurs, qui ont été arrêtés, et jugés)

Il faut, à un rythme possible, passer de 500 logements pour une personne,a une densité moindre assainie grâce à des rachats par la ville, ou par le CROUS pour ses étudiants, au prix des domaines bien sûr, ou par des associations comme "un toit".

il existe à hauteur de la résidence une décharge en plein air quasi permanente à l’air libre, av Albert Schweitzer, en face d’un traiteur ! associée à cette copropriété, comme on peut en voir au Caire ou ailleurs dans le Tiers Monde

la ville doit mettre fin à cet état de fait, peut être par des arrêtés d'insalubrité sur certains points du site, tant que la copropriété ne respecte pas les règles de vie en commun ; un dépôt d’encombrants pourrait se situer à l’intérieur de la résidence

4-jardins et stades de la Maréchale :il faudrait pour plus de tranquillité :

***panneaux aux trois entrées rappelant les règlements des jardins et (des stades ), notamment l'interdiction d'y consommer de l'alcool.

***Système avenue de Tübingen, interdisant quand la grande porte est fermée, l'entrée des motos mais permettant celle des poussettes.

***Rondes de police le jour, et parfois la nuit (avant, il y avait un gardien à demeure ) dans le jardin de la maison de quartier et sur le stade. Fermeture envisagée la nuit de la maison et surtout du stade , en laissant l'activité des boulistes

5- sécurité :

en ville, le mardi matin, de la rotonde au petit marché, puis jusqu'au cours Mirabeau par la rue Fabrot, vous rencontrerez une dizaine d'agents de la police municipale. Dans notre quartier, le mercredi matin, jour de marché, si vous faites un tour de la gare routière au marché puis à la résidence des facultés, rue Albert Schweitzer, et retour par la rue des frères vallon, vous ne rencontrerez, en surveillant l'application de la loi, que quelques dealers et des véhicules garés de façon anarchique; Il serait juste que tous les habitants de la ville bénéficient de la même présence policière pour réprimer les incivilités et le stationnement anarchique de voitures et bus.

Plus de rondes de police, notamment police d'État, à vélo quotidiennement, notamment pour Interpeler les dealers, rues des frères vallon, résidence des facultés,..., et des caméras aux points stratégiques.

La ville avait promis d’encourager les dispositifs volontaires « voisins vigilants » en votant le principe de référents associés à la mairie et a la police

il faut enfin que l’av Schweitzer, de l’av de l’Europe au bas du quartier ,(théoriquement zone 30) cesse d’être une zone de non droit pour une quinzaine de 2 roues motorisés et quads, qui circulent , aussi bien en début d’après midi qu’en fin de soirée sans casque, ni plaque, au mépris de toutes les règles du code de la route, et avec un maximum de nuisances sonores pour les riverains ; ils sont faciles a photographier et identifier, et probablement faciles a interpeler par 2 ou 3 motards de la police, avant qu’un drame n’arrive

6-la pollution :commencer par informer, afficher le niveau, y compris de particules fines, place Romée de Villeneuve et à la mairie annexe.

Étudier ultérieurement la couverture même partielle légère par une sorte de plexiglas d'une partie de l'autoroute vers Avignon avec panneaux solaires pour alimenter l'aspiration des gaz et leur évacuation.

7-les transports en commun : plutôt que la gratuité, il faut privilégier la qualité (meilleure desserte tôt le matin, tard le soir, le week-end,..) Il faut aussi privilégier la lutte contre les incivilités.

Par exemple sur la ligne de car par autoroute Aix-Marseille, ne montent que les voyageurs ayant un titre de transport. Ce devrait être le cas notamment dans la future ligne à haute qualité de service (quitte a augmenter le nombre de contrôleurs)

.Cette règle est celle des diablines, elle pourrait l'être chez les minibus aussi, en attendant les bus.

Symboliquement, le minibus 1, qui à son terminus a Moreau pourrait devoir déplacer ce terminus, sur le même trajet, vers la mairie annexe. Encagnane serait ainsi relié symboliquement ,et pratiquement ,au cours Mirabeau et au centre-ville (sous réserve qu’un abribus soient implanté à ce terminus ) : plus ou moins prévu septembre 2014

un message de l’un de nos adhérents prend le relai ; il prend le bus urbain n°5 pour aller d’Encagnane à la gare routière prendre le car de Marseille ; avant , ce terminus était provisoirement à coté de l’arrêt du bus urbain, maintenant, il lui faut aller quelques dizaines de mètres plus loin au quai numéro 8 avec sa lourde valise ;il râle et espère comme nous, que l’arrêt des bus urbains va se rapprocher dans les 2 sens des quais de la gare, de quelques mètres , avec un bel abribus !

8-la gare routière : dès sa mise en fonction actuelle, sanctionner les bus à l'attente, moteur tournant qui obstruent en stationnant une voie de l'avenue de l'Europe jusqu'à l'avenue de Tübingen, ou de l'avenue Max Juvénal.(déjà dit)

Étudier peut-être pour les voitures la possibilité ultérieure d'aller de l'avenue des Belges à l'avenue de l'Europe par la rue coq, comme les taxis, ce qui créerait un accès supplémentaire au quartier depuis le centre-ville.

revenant de la place des Prêcheurs, si l’on prend la Diabline (tellement pratique vers l’avenue de l’Europe et les Allées provençales) , qui nous laisse au coin de l’avenue de l’Europe, on ne sort que miraculeusement sain et sauf de cette traversée de la gare routière ; ce miracle est pour l’instant renouvelé toutes les 10 minutes face aux bus qui sortent en marche arrière de leur emplacement, guidés par des coachs très courageux . Mais,pour ne pas tenter le diable, rapidement, pour se mettre juridiquement à l’abri, et pour protéger les passagers de Diabline, la mairie devrait les faire passer , après l’avenue des Belges, par la nouvelle station de taxis, espace qui de la place Sadate, a

boutit au Bd Coq

enfin, Il semble urgent qu’une situation montrant des rotations de 1300 bus( ?) par jour dans notre quartier soit prise en considération, notre santé est en jeu !! combien de bus passent par l’avenue de l’Europe par jour ?

9-propreté :

. D'une façon générale les poubelles doivent peut-être être ramassées plus souvent et l'entretien des trottoirs des espaces verts du quartier doit être plus régulier, certains trottoirs sont lavés et nettoyés tous les jours, d'autres ne sont jamais lavés ou nettoyés.

10-urbanisme le quartier très peuplé avec de moins en moins de diversité (appauvrissement général), et de plus en plus de circulation .

il faudrait réduire considérablement les ambitions de la zone de la Constance car cela créera une augmentation du taux déjà élevé de circulation automobile traversant le quartier

À l'extrémité nord du quartier, à la place de France Telecom, le propriétaire voudrait construire des immeubles ; veiller à ce que le projet soit raisonnable en hauteur style R+4, faisant la liaison avec Sextius -Mirabeau.

.il faudrait aussi soutenir auprès de l'université la présence de deux départements de l'institut universitaire de technologie (carrières sociales, gestion urbaine) dans le quartier

11-phares et balises Peut-être aussi que l'emplacement des phares et balises pourrait devenir partiellement une zone d'activité de bureaux et de commerces avec une politique incitative sur le quartier, sorte de zone franche urbaine, avec un parking sécurisé. le CIQ devrait être consulté.

Et pourquoi pas une extension des bâtiments d’enseignement supérieur ?

12- le Pasino: il faudrait voir ce que le Pasino peut apporter de plus au quartier, en parking, en jardin avec espace vert à son extrémité, à négocier via la mairie ;

En Conclusion-continuer à favoriser le vivre ensemble :

aujourd'hui, grâce à la vie associative, aux club du troisième âge, aux associations d'insertions comme

« Aix Emploi Relais »,etc le vivre ensemble se maintient.

Il faut favoriser la vie du centre social « la Provence »,

de la maison de quartier " la Maréchale », et bien d’autres

entretenir les aires sportives, aménager au sud de nouvelles aires de jeu ,

arriver à une poignée d éducateurs de rue, avec des horaires adaptés style 16-21h, etc.

.

Rencontre du CIQ avec Mr Benkaci le Maire de quartier

Publié dans La vie du CIQ

Commenter cet article