Compte rendu de la Réunion Publique du CIQ !!

Publié le par Ciq Encagnane

La Réunion de rentrée du CIQ d’Encagnane

En cette mi octobre pour la 1° réunion publique du nouveau bureau du CIQ d’Encagnane, plus de 30 participants et à la fin plus d’une poignée de nouveaux adhérents ! un succès !

Plusieurs thèmes de soucis furent abordés, les principaux cités ici, pour communiquer , échanger et agir :

La circulation :le stationnement dans le quartier est de plus en plus anarchique, souvent utilisé, à cause de sa gratuité , par des véhicules extérieurs au quartier qui se rendent ensuite en bus de la gare routière à Marseille, ou autre. Il faudrait vite ouvrir des parkings à tarif raisonnable ( Pasino ou « phares et balises ou Super U avec Semepa , ou autre, ou ancien parking orange,..) et faire sanctionner alors les contrevenants par la police.

Le stationnement des bus en attente de la gare routière devant le Pasino, ou ailleurs av de l’Europe ou av Juvénal ou av Mouret ,n’arrange pas la circulation !

Les habitants du quartier sont de plus révoltés car jusqu’à cet été le minibus 1 , en desservant l’arrêt Mairie annexe, leur permetteit d’aller dans la vielle ville ; la CPA ,dans une « concertation », avait même laissé espérer une prolongation jusqu’à la place Romée de villeneuve ; or, depuis septembre le minibus s’arrête Gare routière ,comme si Encagnane était un ghetto infréquentable. le CIQ est intervenu auprès de la mairie pour qu’il descende plus loin av de l’Europe

Le marché : dans la même optique, il n’y a qu’ au marché d’Encagnane que des ventes de fripes sauvages étaient tolérées ; le CIQ est intervenu efficacement ,auprés du maire de quartier pour que la police municipale montre son nez et reste chaque matinée de marché, pour chasser ce marché aux puces naissant ; de même le CIQ a souhaité que les fripiers installés récemment à l’intérieur du marché soient limités et extérieurs à la partie fruits et légumes ;une charte d’embellissement serait à envisager avec les forains et la ville

La pollution :la présence autour du quartier de 2 autoroutes A8 et A51amène une pollution en dioxyde d’azote double de la limite supérieure tolérée par l’Europe, qui est de 40µg par métre cube d’air ; le CIQ ne veut pas que cette situation grave empire et s’oppose à l’idée d’une nouvelle bretelle allant de l’A8 vers le Calendal et au dessus ; au moins tant qu’ une partie de l’A51, à ce niveau , ne sera pas couverte, même légèrement, avec les crédits prévus pour la bretelle.

La propreté :les nouvelles « logettes » installées par Pays d’Aix Habitat , sans concertation, ont fait l’objet de nombreuses critiques sur leur manque d’aération et d’esthétique ; ce dernier point pourrait être corrigé avec le service des espaces verts ou des fresques faites par les enfants des écoles.

Le nettoiement semble en progrès, mais seulement dans certaines rues.

La Résidence des Facultés : une représentante du collectif de propriétaires « sages », Actionfac, a présenté l’action de l’administrateur judiciaire ;la cinquantaine de sqats, ou arrivaient parfois directement des clandestins d’Italie, devrait petit à petit, disparaitre, comme les commerces non en règle. Les controles de la police commencent a freiner les traffics.

Mme le Maire a proposé de racheter, au prix du marché bien sûr, les studios à usage locatif, des propriétaires ne pouvant payer leurs arriérés de charges ou d’énergie, et les faire gérer par des organismes comme le CROUS pour des étudiants ; le CIQ avait aussi suggéré pour la gestion partielle, une sorte d’annexe du foyerde 3° âge « le paradou », dans une option de mixité intergénérationnelle.

Mais , en attendant ,les incendies répétés d’appartements , la décharge à l’air libre av Schweitzer, avec son cortège de cafards, punaises et autres, justifieraient un arrêté d’insalubrité ou de péril, que Mme le Maire a refusé de prendre ; aussi, certains employés du service de nettoiement commencent à y évoquer un droit de retrait.

La sécurité :la fermeture la nuit, du parc de la maison de quartier « la Mareschale », et du stade attenant, promise en avril, est toujours en stand-by comme l’installation d’une caméra de surveillance av de l’Europe ou la validation par la mairie des processus « voisins vigilants »

En juin, une pétition a été remise en mairie contre les rodéos quotidiens d’une petite dizaine de motos identifiées, bruyants et dangereux ; la ville n’envisage qu’un ralentisseur ; la police semble aux abonnés absents dans un quartier abandonné au non droit sur ce sujet; alors le phénomène se développe, comme avec les autos maintenant, a l’Iliade, ou rue des frères vallon , là, un groupe d’individus qui stationne bruyamment en permanence a fait fuir plus tôt que prévu les services de la Médecine du travail et gène les résidents .Un rendez vous avec la Police Nationale, et des organismes sociaux est souhaité .

Urbanisme : le CIQ a manifesté son très fort attachement à la présence de 2 départements de l’IUT de l’Université, dont 1 de gestion urbaine, symbole de mixité fonctionnelle du quartier ; M Jacquoulet a confirmé la continuité de projets étudiants , cette année, sur le lien Sextius Mirabeau-Encagnane.

Le CIQ souhaiterait être consulté sur les grands projets, le bus, BHQS, qui doit longer l’av de l’Europe en site propre, apporter gracieusement son expertise sur les aménagements envisagés du site des Phares et balises, pour lequel la Mairie aurait commandité une étude à un organisme extérieur, donner son avis sur l’extension demain peut être du Pasino (hôtel+parking+ jardin ?)

En effet, alors que ce quartier dense compte 66% de logements sociaux,( un record, 3 fois la moyenne de la ville !), pour maintenir la diversité, il faut que les constructions nouvelles soient limitées en nombre raisonnable et soient ou bien créatrices d’emplois, bureaux ou commerces, avec parkings, ou à la limite des logements intermédiaires ou +.

Compte rendu de la Réunion Publique du CIQ !!

Publié dans La vie du CIQ

Commenter cet article